DNSLookup.fr

Soumettre au test

Patientez ...
Vous étes connecté avec l'adresse IP 18.205.176.39 [US] <=> ec2-18-205-176-39.compute-1.amazonaws.com.

>>> Lancer l'analyse de munjgw.tokyo sur NS.Tools <<<


Analyse de munjgw.tokyo


Whois

Connexion au serveur whois.nic.tokyo [975 ms]

The queried object does not exist: NAMESERVER NOT FOUND
URL of the ICANN Whois Inaccuracy Complaint Form: https://www.icann.org/wicf/
>>> Last update of WHOIS database: 2022-05-17T01:22:59.0Z <<<

For more information on Whois status codes, please visit https://icann.org/epp

Please query the RDDS service of the Registrar of Record identified in this output for information on how to contact the Regist
rant, Admin, or Tech contact of the queried domain name.

This whois service is provided by GMO Registry and only contains
information pertaining to Internet domain names we have registered for
our customers. By using this service you are agreeing (1) not to use any
information presented here for any purpose other than determining
ownership of domain names, (2) not to store or reproduce this data in
any way, (3) not to use any high-volume, automated, electronic processes
to obtain data from this service. Abuse of this service is monitored and
actions in contravention of these terms will result in being permanently
blacklisted. All data is (c) GMO Registry http://www.gmo-registry.com/en/



DNS

Réponse de f.root-servers.net pour tokyo. [9 ms]
a.gmoregistry.net. => 37.209.192.4 [GB] <=> gmo.alpha.aridns.net.au.
b.gmoregistry.net. => 37.209.194.4 [GB] <=> gmo.beta.aridns.net.au.
k.gmoregistry.net. => 37.209.196.4 [GB] <=> gmo.gamma.aridns.net.au.
l.gmoregistry.net. => 37.209.198.4 [GB] <=> gmo.delta.aridns.net.au.
Serveurs DNS du WhoIs sur whois.nic.tokyo [975 ms] Réponse de a.gmoregistry.net. pour munjgw.tokyo. [27 ms] Réponse de ns1.alidns.com. pour [666 ms]
Aucun serveur de nom renvoyé par le Whois ns1.alidns.com. => 139.224.142.125 [CN] => Pas de PTR
ns2.alidns.com. => 120.76.107.56 [CN] => Pas de PTR
Aucun NS n'est renvoyé pour le domaine

Vérification si les serveurs renvoyés par le serveur DNS du TLD sont contenus dans les serveurs de noms renvoyés par les DNS de Zone
et si les serveurs DNS du TLD sont cohérents avec les serveurs du Whois
Il y a incohérence avec les serveurs de zone
Nameservers du DNS TLD
a.gmoregistry.net. :
Nameservers du DNS de zone
  • Aucun serveur DNS de zone
Il y a incohérence avec le whois
Nameservers du DNS TLD
a.gmoregistry.net. :
Nameservers du Whois
  • Aucun serveur DNS renvoyé par le whois
Le serveur DNS TLD renvoie des serveurs de noms qui ne sont pas fournis ni par le Whois ni par les serveurs DNS de zone donc :
Vérification de la synchronisation de tous les TLD
check
Les tlds sont synchronisés donc nous effectuerons les tests sur la liste qu'ils renvoient
Il y a une incohérence dans l'arbre DNS, les serveurs DNS retenus pour les tests sont :

Aucune réponse n'est renvoyé par les serveurs DNS donc il est impossible de faire le moindre test.

1 / 20   (4)

En direct du blog

L’administrateur système et la gestion DNS
Publié le mardi 16 fvrier, 2021

Un administrateur système est un professionnel qui est tenu responsable de la configuration du réseau, de la maintenance annuelle des serveurs tels que les serveurs de messagerie et les serveurs de fichiers, et bien plus encore. Selon les exigences d’une organisation et d’autres infrastructures de TI, un administrateur de système est chargé de fournir un...

Quel résolveur DNS public choisir ?
Publié le jeudi 16 mai, 2019

Traditionnellement, le serveur DNS par défaut d’une connexion est donné par le fournisseur d’accès, Orange pour ses abonnements ADSL ou fibre et OVH pour ses serveurs hébergés par exemple (plus de détails sur la définition et le fonctionnement du DNS dans cet article). Cette habitude a de bons côtés, notamment en termes de facilité d’accès,...

Les attaques DNS augmentent en raison des nouveaux malwares
Publié le samedi 11 mai, 2019

Le groupe de cybercriminels à l’origine de la fameuse campagne de malware “DNSpionage” a commencé à travailler avec de nouveaux outils et logiciels malveillants pour mieux cibler l’attaquant et dissimuler ses activités. Découvertes pour la première fois en novembre dernier, les attaques DNSpionage ont utilisé des sites compromis et créé des documents malveillants pour infecter...