DNSLookup.fr

Soumettre au test

Patientez ...
Vous étes connecté avec l'adresse IP 3.239.50.33 [US] <=> ec2-3-239-50-33.compute-1.amazonaws.com.

>>> Lancer l'analyse de com.ar sur NS.Tools <<<


Analyse de dns2.cvtci.com.ar


Whois

Connexion au serveur whois.nic.ar [751 ms]

% La información a la que estás accediendo se provee exclusivamente para
% fines relacionados con operaciones sobre nombres de dominios y DNS,
% quedando absolutamente prohibido su uso para otros fines.
%
% La DIRECCIÓN NACIONAL DEL REGISTRO DE DOMINIOS DE INTERNET es depositaria
% de la información que los usuarios declaran con la sola finalidad de
% registrar nombres de dominio en ‘.ar’, para ser publicada en el sitio web
% de NIC Argentina.
%
% La información personal que consta en la base de datos generada a partir
% del sistema de registro de nombres de dominios se encuentra amparada por
% la Ley N° 25326 “Protección de Datos Personales” y el Decreto
% Reglamentario 1558/01.

domain: com.ar
registrant: 99999999998
registrar: nicar
registered: 2016-06-30 21:56:01.681335
changed: 2019-08-08 14:56:14.107860
expire: 2027-09-23 00:00:00

contact: 99999999998
name: Nic DNS NameServer Tech
registrar: nicar
created: 2013-01-01 00:00:00
changed: 2016-09-22 18:27:33.589725

nserver:e.dns.ar()
nserver:b.dns.ar()
nserver:a.dns.ar()
nserver:c.dns.ar()
registrar: nicar
created: 2017-11-30 18:25:14.777749


Registrar = nicar
Propriétaire = registrar: nicar registered: 2016-06-30 21:56:01.681335
Date de creation = 2017-11-30 18:25:14.777749


DNS

Réponse de f.root-servers.net pour ar. [277 ms]
d.dns.ar. <=> 192.140.126.50 [?]
b.dns.ar. <=> 200.108.147.50 [?]
ar.cctld.authdns.ripe.net. <=> 193.0.9.59 [NL]
f.dns.ar. => 130.59.31.20 [CH] => Pas de PTR
e.dns.ar. <=> 170.238.66.50 [?]
c.dns.ar. <=> 200.108.148.50 [?]
a.dns.ar. <=> 200.108.145.50 [?]
Serveurs DNS du WhoIs sur whois.nic.ar [751 ms] Réponse de d.dns.ar. pour cvtci.com.ar. [244 ms] Réponse de dns1.cvtci.com.ar. pour cvtci.com.ar. [885 ms]
e.dns.ar. <=> 170.238.66.50 [?]
b.dns.ar. <=> 200.108.147.50 [?]
a.dns.ar. <=> 200.108.145.50 [?]
c.dns.ar. <=> 200.108.148.50 [?]
dns1.cvtci.com.ar. <=> 24.232.0.17 [AR]
dns2.cvtci.com.ar. <=> 24.232.0.18 [AR]
dns1.cvtci.com.ar. <=> 24.232.0.17 [AR]
dns2.cvtci.com.ar. <=> 24.232.0.18 [AR]

Vérification si les serveurs renvoyés par le serveur DNS du TLD sont contenus dans les serveurs de noms renvoyés par les DNS de Zone
et si les serveurs DNS du TLD sont cohérents avec les serveurs du Whois
Il y a incohérence avec le whois
Nameservers du DNS TLD
d.dns.ar. :
Nameservers du Whois
whois.nic.ar :
Le serveur DNS TLD renvoie des serveurs de noms qui ne sont pas fournis par le Whois donc :
Vérification de la synchronisation de tous les TLD
Les serveurs DNS du TLD ne possèdent pas tous la même information

ar.cctld.authdns.ripe.net. :

Certains serveurs TLD renvoient la même liste que le whois donc nous considérons qu'il y a une erreur de propagation et nous prendrons la liste du whois pour faire les tests
Les serveurs DNS du domaine sont :

Aucune réponse n'est renvoyé par les serveurs DNS donc il est impossible de faire le moindre test.

1 / 20   (4)

En direct du blog

L’administrateur système et la gestion DNS
Publié le mardi 16 fvrier, 2021

Un administrateur système est un professionnel qui est tenu responsable de la configuration du réseau, de la maintenance annuelle des serveurs tels que les serveurs de messagerie et les serveurs de fichiers, et bien plus encore. Selon les exigences d’une organisation et d’autres infrastructures de TI, un administrateur de système est chargé de fournir un...

Quel résolveur DNS public choisir ?
Publié le jeudi 16 mai, 2019

Traditionnellement, le serveur DNS par défaut d’une connexion est donné par le fournisseur d’accès, Orange pour ses abonnements ADSL ou fibre et OVH pour ses serveurs hébergés par exemple (plus de détails sur la définition et le fonctionnement du DNS dans cet article). Cette habitude a de bons côtés, notamment en termes de facilité d’accès,...

Les attaques DNS augmentent en raison des nouveaux malwares
Publié le samedi 11 mai, 2019

Le groupe de cybercriminels à l’origine de la fameuse campagne de malware “DNSpionage” a commencé à travailler avec de nouveaux outils et logiciels malveillants pour mieux cibler l’attaquant et dissimuler ses activités. Découvertes pour la première fois en novembre dernier, les attaques DNSpionage ont utilisé des sites compromis et créé des documents malveillants pour infecter...